Swimrun Vassivière XL : Compte-rendu

 

Quand tu remets ça 15 jours après ;)

 

A Vassivière, ça part vite, très vite!

 

C'était prévu depuis longtemps, enchaîner deux utra swimrun avec à peine 15 jours de récupération, mais pourquoi pas ;)

 

Il y avait un moment que j'avais particulièrement envie de faire cette épreuve sur mes terres et je n'ai pas été déçue. 8h30 pour le briefing de départ, il pleut, il ne fait pas très chaud, mais on se dit que ça ne peut pas être pire que le Swimrunman des Gorges du Verdon ;)

 

Le paysage est féerique, comme j'aime, des grandes forêts , des vallons, une impression de se baigner dans du Coca. L'eau presque chaude (14/15 degrés) et surtout un format de course hyper chouette. Le format L part avec le XL et ce n'est qu'à l'arrivée du L que tu décides ou non de partir faire la boucle du M qui au total te fait 43km à pied et 8 de Natation. Peu de dénivelé annoncé pour cette épreuve, ça va partir vite!

 

9h départ, effectivement, ça galope. On part bon train, objectif courir tout le temps en gardant un bon rythme. Première natation, il fait un peu froid mais les portions de swim ne sont pas longues et celles à pieds nous permettent de nous réchauffer. On part vraiment sur le tour du lac, de petites îles en petites îles, des petits pontons sur l'eau avec un soleil timide qui éclaire les vallons autour, on se croirait dans un grand nord canadien. C'est superbe !

 

Il pleut de temps en temps, on a toujours une pensée pour tous les bénévoles qui attendent transit de froid, respect pour eux. On croise régulièrement Maxime notre coach royal du jour qui nous annonce les équipes devant nous. Apparemment on a un bon rythme, objectif ne pas lâcher.


On retrouve le format M partie une heure après nous, nous arrivons alors sur une petite butte, on traverse un champs de moutons, et sa grimpe, nous doublons une dizaine d'équipe dans cette montée, M et L mélangés. Cette montée est superbe, avec une vue sur tout le lac derrière nous. Magnifique !!! Heureusement qu'on l'aime bien car on va la refaire sur la boucle du M. ;-)

 

Finalement en un peu plus de 4 h on clôture le L et nous repassons sur la ligne de départ, quelle bonheur d'être applaudit par le public présent. Je me souviens dire à Sabrina, ''on l'a torché vite fait le L" comme si maintenant les efforts de 4h c'était plus facile ;). On s'arrête la ? Mais non certainement pas, un peu de soupe, un peu de gâteau aux noix et on repart pour un tour.

 

Les barrières horaires sont courtes mais nous sommes dedans!

 

Début de la solitude.... Heureusement que le swimrun est un sport d'équipe, avec Sabrina nous ferons seule toute la boucle du M, les équipes derrière sont loin, nous sommes 4 ème, l'équipe de garçons devant est à 5' mais 5' c'est beaucoup, il n'y a aucune équipe mixte devant nous, je crois que nous avons creusé l'écart dans la montée.
Nous commençons à sentir les petites douleurs arriver, Sabrina à mal aux fesses et moi j'ai mal aux chevilles et aux ischios mais je ne sais pas pourquoi ça nous fait plus rigoler qu'autr chose alors on continue à courir ;) On retrouve notre petite montée favorite, on sait que c'est l'arrivée, on commence à avoir froid dans l'eau mais je pense que le Verdon nous a endurci, on diminue certainement la vitesse en course à pied mais on avance.


On voit l'arrivée, deux swim et c'est terminé. 6h40 d'effort, des images plein les yeux et très contente de cette très jolie course et de cette ambiance chaleureuse.

 

Première équipe fille, mais nous étions les seules malheureusement, seulement 11 équipes ont pu prendre le départ et passer les barrières horaires . 4ème au scratch, 3 équipes homme devant nous. Les organisateurs et bénévoles ont été adorable durant toute la course. Ça serait à refaire, je pense que l'on signerait mais s'il vous plaît avec un peu de soleil ;)

Merci encore une fois à endorphinmag , merci aux organisateurs merci à Maxime notre coach de luxe et je pense que nous avons hâte de trouver un prochaine objectif, peut être pour la fin d'année ???
 

Photo Maxime S.




Endorphinmag

Marie et Sabrina, Juin 2019.


Endorphinmag : Facebook Feed