VAUDE Minaki Mid CPX

 

L'hiver est enfin installé, nos amis raiders rentrant de l'ARWC à la Réunion ont pu s'en rendre compte en rentrant. Cependant, pour la plupart d'entre nous, la coupure hivernale n'est pas à l'ordre du jour et nous continuons à arpenter les chemins à VTT.

 

Nous vous présentons une paire de chaussures VTT, la Minaki Mid CPX, vendue par Vaude, un concepteur allemand très axé sur les matières écologiques et recyclables. La gamme Minaki comporte plusieurs articles pour le vélo, orientés pour la pratique hivernale.

 

Testée depuis plus d'un an, nous avons suffisamment d'éléments désormais pour vous la présenter.

 

La Minaki Mid CX est une chaussure d'hiver imperméable, mi-montante, coupe-vent, imperméable et respirante. Elle s'enfile facilement, le serrage est réalisé avec un système Boa L6, recouvert d'une languette imperméable qui vient coiffer le coup de pied et un rabat néoprène pour fermer la partie haute.

 

La Minaki est pas une chaussure peu rembourée avec une discrète doublure en Primaloft Eco. Elle sera plus ou moins chaude selon le type de chaussettes que vous utilisez, ceci ayant pour avantage de pouvoir être portées l'hiver en débordant sur les autres saisons, si le froid ou l'humidité sont présents.

 

chaussure Vaude

 

 

Le tissu imperméable breveté par Vaude, le Ceplex (comprenant 15 % de matériaux recyclés), assure l'étanchéité de la chaussure et cela, il le fait très bien. Les pieds restent vraiment au sec. Testées lors de traversées de rivières où le pied passe dans l'eau au pédalage, lors de marches dans des bourbiers, dans la neige... rien à redire. La seule fois où j'ai eu le pied mouillé, ce fut en subissant une pluie très forte, et par ruissellement, l'eau est entré par le haut de la chaussure. Mais lors de test sous une pluie diluvienne, avec un pantalon imperméable Vaude couvrant la cheville, les chaussures sont restées étanches.

 

chaussure Vaude

 

Le grip de la semelle est classique et les perforations compatibles avec les cales du marché. La semelle de la Minaki a un indice de rigidité de 6, soit une semelle compatible avec les longs trajets rando et permettant d'avoir un bon transfert de puissance en pratique xc (indices de rigidité de 3 à 9 sur l'échelle Vaude, le 9 étant une semelle très rigide destinée au pur xc de compétition).

D'un poids total de 1030 g, elle se situe dans la moyenne des chaussures de ce type.

Côté sécurité, elle comporte quelques éléments, dont le Zip avant, réfléchissants 3M.

 

Une fois les cales de pédales automatiques en place, j'enfile les Minaki avec facilité. Le serrage par système Boa, très à la mode chez tous les fabricants, permet un serrage très homogène et contribue au confort général du chausson une fois serré. Le rabat se ferme par un zip pour assurer l'étanchéité de l'avant du pied. Dans le cadre du test, depuis l'hiver dernier, j'ai négligé l'entretien des chaussures afin de tester la fiabilité des éléments. Les fermetures par zip n'ont pas été mises en défaut et n'ont pas « déraillé » . Récemment, seul la languette d'un zip a cassé et a été facilement et rapidement remplacée par une cordelette, sans engager le bon fonctionnement du zip.

 

Dernière opération après serrage, fermer le rabat velcro de la cheville. Là, le serrage est un peu limite et le rabat baille sérieusement, sans doute dû à mes frêles chevilles et « mollets de coq ». Le velcro n'est à mon sens pas assez large pour permettre un serrage suffisant, faisant ainsi un look gros volume à l'ensemble du pied. Peut être le seul point négatif de cette chaussure.

 

chaussure Vaude

 

Lors du pédalage, le confort demeure, la transmission de puissance paraît plus que correcte et permet d'attaquer, de taquiner le cardio, tout comme de s'engager sur des terrains difficiles ou longues distances, sans problème. Lors des portages, les chaussures permettent de marcher correctement, la semelle ayant un bon grip, sans avoir la rigidité extrême d'une semelle carbone.

 

Utilisées en sorties fat bike, VTT ou gravel sur leurs terrains de prédilection, la chaussure est polyvalente et vraiment agréable dans des conditions difficiles. Partir le matin au travail sous la pluie ne pose pas de problème, on sait qu'on arrivera à destination les pieds secs.

 

Testées sur 2 ans, le produit est fiable, bien conçu, efficace, agréable, durable, sans être exclusif. Les Minaki Mid CPX remplissent parfaitement leur rôle. Nous avons apprécié son confort, leur réelle imperméabilité et l'emploi de matériaux solides.



Endorphinmag

Patrick Lamarre, Dcembre 2018.


Endorphinmag : Facebook Feed


Newsletter Endorphinmag
VAUDE
VTT
CHAUSSURE
GRAVEL
FATBIKE